Test du sécateur électrique Komok

Test du sécateur électrique Komok

Si comme moi vous êtes toujours à la recherche de solutions écologiques pour nettoyer votre jardin, vous allez être intéressé par le test du sécateur électrique Komok. J’ai acheté ce sécateur il y a quelques semaines et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a radicalement changé ma façon de jardiner.

Pourquoi acheter un sécateur électrique?

La différence entre un sécateur classique et un sécateur électrique : le moteur intégré qui remplace la pression exercée par votre main pour fermer le ciseau de coupe. L’autre grosse différence, c’est le prix! Un sécateur à crémaillère coûte moins de 20 € alors qu’un sécateur électrique de bonne qualité coûte facilement 200 à 300 €. Cet écart de tarif est tout à fait justifié par la présence de lames en acier renforcées et un moteur électrique capable d’entrainer la fermeture de la tête de coupe sans effort. Car c’est là le gros atout du sécateur électrique : il coupe les branches facilement en moins de deux secondes sans aucun effort. Du coup, au lieu de commencer à avoir mal au poignet au bout de 30 minutes, là, vous pouvez jardiner pendant des heures sans aucune difficulté.

Il existe différents types d’outils pour couper le bois : tronçonneuse, taille haie, cisailles voire même débroussailleuse à lame ou à fil. Le sécateur électrique est un excellent compromis pour couper tout les types de bois et végétaux d’un diamètre inférieur à 5 cm. Au-delà, la tronçonneuse sera indispensable.

Pourquoi j’ai choisi le sécateur électrique Komok?

J’ai passé des heures à comparer les différentes modèles. Pour moi, il y avait 4 critères importants : le prix, le diamètre maximal de coupe, l’autonomie et l’ergonomie. Voici le verdict de mes essais.

La mise en route

Nul besoin d’être un professionnel du jardinage pour utiliser cet outil. La batterie s’assemble très facilement. Il y a ensuite un bouton à actionner pour démarrer le moteur et c’est parti pour des heures d’utilisation de votre nouveau jouet! Mais attention, ce sécateur électrique n’est pas un jouet à mettre entre toutes les mains. Les lames sont très coupantes. Donc vous le rangerez dans sa mallette entre deux sessions.

Le diamètre de coupe

Le modèle professionnel de chez Komok est annoncé pour un diamètre de coupe de 35 mm. En réalité, il coupe des branches au-delà de cette taille sans aucun problème. 35 mm, c’est la taille pour une coupe franche en un seul passage. Mais je suis parvenue à couper des troncs d’arbustes de 50 à 60 mm en m’y reprenant à plusieurs fois. C’est bien pratique car cela vous évite d’avoir à sortir la tronçonneuse. Les ciseaux sont aussi efficaces pour couper les ronces, le lierre et les branches que les arbustes. C’est aussi très pratique pour tailler les haies. Vraiment, je n’ai rien à dire sur la taille des branches qu’il est capable de couper. Le tranchant de la lame est très coupant. L’appareil dispose d’une bonne puissance. J’ai été très impressionnée lors des premiers usages de voir avec quelle facilité il découpe certaines branches de bois qu’on n’arrive pas à couper avec un sécateur classique.

L’autonomie

Le sécateur professionnel Komok est fourni dans une valise avec deux batteries et un chargeur de batterie. Chaque batterie rechargeable offre d’après le fabricant une capacité de coupe de 6 à 8 heures. Dans un usage polyvalent où l’on coupe de ronces et des grosses branches, l’autonomie du sécateur est plus proche de 6h que de 8h d’après mes tests. Ceci dit, cette durée est amplement suffisante pour couper une bonne partie des branches mortes sur vos arbres fruitiers. Et la présence d’une seconde batterie rechargeable vous permet de travailler en continu puisque vous pouvez recharger la batterie déchargée pendant que vous utilisez l’autre. La recharge de la batterie se fait en quelques heures sur une prise de courant classique.

L’ergonomie

Je ne voulais pas d’un outil de jardinage trop lourd à porter et manipuler. La présence du moteur et de la batterie fond que c’est plus lourd qu’un sécateur manuel. Cependant, le poids n’excède pas 1,2 Kg. Cela reste assez léger pour un travail de plusieurs heures sans se fatiguer. Le bouton de déclenchement de la lame est bien positionné et souple. On peut donc couper plusieurs branches d’affilée en quelques secondes à peine. Je conseille de prendre le modèle avec la poignée ergonomique que l’on a mieux en main.

Le prix

C’est peut-être le seul point noir de ce modèle. Il est cher puisqu’à la date de ce test, on le trouve à plus de 250 € sur Amazon. Cela représente quand même un beau budget. A mon sens, c’est justifié vu la qualité de fabrication. On est vraiment sur du matériel pour professionnel. Les lames sont vraiment épaisses. Les finitions sont parfaites avec un certain nombre de fonctionnalités bien pensées : compteur de coupe, bouton d’arrêt, dragonne d’accroche, etc… La livraison après un achat sur Amazon est très rapide, en moins de 4 jours.

Sécateur Komok
15 Commentaires

Que faire avec un sécateur électrique?

Vous vous demandez probablement ce que vous allez pouvoir faire avec un tel engin. Voici quelques idées :

  • Taille de haie et de buisson,
  • Élagage d’arbres,
  • Coupe d’arbustes,
  • Coupe nette de rosiers,
  • etc…

En fait, cela va remplacer avantageusement votre sécateur habituel mais aussi la cisaille à haie et même la tronçonneuse dans certaines situations. Le sécateur électrique présente l’avantage de ne pas être bruyant. Utiliser la tronçonneuse en milieu urbain est difficile avec le voisinage. Là, vos voisins n’entendront pas le bruit du sécateur qui est vraiment très discret et bref.

Le contenu du package

Le sécateur Komok est livré dans une jolie valise de rangement contenant :

  • deux batteries rechargeables au lithium,
  • un chargeur de batterie,
  • deux clés pour démonter les lames,
  • une notice,
  • un petit flacon de lubrifiant pour les lames.
Sécateur Komok

L’entretien de votre sécateur électrique

Après chaque utilisation, je nettoie les lames avec un chiffon pour retirer toutes les saletés. Parfois, il peut y avoir un peu de sève qui se dépose. Il faut mieux la retirer avant qu’elle ne vienne encrasser la zone de coupe. Je recharge les batteries quand elles sont complètement déchargées. Enfin, je procède à l’affûtage des lames avec un fusil d’affûtage lorsque je sens que la coupe est plus difficile.

Les lames sont en acier inoxydable donc elles ne rouillent pas. Cependant, je déconseille de travailler par temps de pluie car vous pourriez glisser et vous blesser. De plus, le moteur pourrait prendre l’eau.

Conclusion

Il existe des centaines de modèles de sécateurs électriques. Je suis très satisfaite du modèle de chez Komok. Il existe des modèles moins chers sur la marché mais leur fiabilité n’est probablement pas aussi bonne. Et surtout, le diamètre de coupe est moindre et ça, ça fait toute la différence.

Sécateur Komok
15 Commentaires

D'autres articles intéressants sur l'Agriculture et la Nature :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *