Les douleurs musculaires liées à l’excès de fer

Les douleurs musculaires liées à l’excès de fer

Avez-vous déjà entendu parler de l’hémochromatose. C’est une maladie génétique à l’origine héréditaire qui entraine un excès de fer dans le corps humain. Cet excès de fer est à l’origine de nombreuses douleurs musculaires et articulaires. Il existe des solutions naturelles pour améliorer votre état de santé dans ce cas.

Les symptômes de l’hémochromatose

L’hémochromatose est une maladie particulièrement pénible à vivre au quotidien. Elle entraine de nombreux symptômes liés à la surcharge en fer dans l’organisme. Cette maladie se manifeste en général entre 25 et 30 ans. Elle touche environ une personne sur 300. Les premiers symptômes rencontrés sont en général les suivants :

  • un état de fatigue généralisé
  • des troubles du rythme cardiaque voire une insuffisance cardiaque
  • des douleurs articulaires
  • une augmentation du volume du foie
  • des douleurs articulaires et musculaires, notamment au niveau de la main et du dos
  • des troubles sexuels : manque de libido et impuissance

A cause d’une mutation génétique, l’absorption du fer ne se fait pas correctement.

Le diagnostic de l’hémochromatose

Le dépistage est relativement simple puisqu’une prise de sang permet de réaliser un dosage du fer dans le sang. On va rechercher le taux de fer sérique mais aussi le taux de ferritine. En mesurant le coefficient de saturation de la transferrine, on va pouvoir détecter une éventuelle augmentation qui est un signe précoce d’apparition de l’hémochromatose. A partir de là, un test génétique est réalisé afin de rechercher une mutation du gène HFE à l’origine de la maladie. Le bilan sanguin est donc l’examen de base à réaliser en première intention.

Cette maladie ne doit pas être prise à la légère car elle entraîne la mort de façon prématurée. En effet, elle peut entrainer des complications sévères car le fer finit immanquablement par dégrader les organes avec le temps. Les patients sont notamment touchés par des maladies du foie comme la cirrhose, le diabète ou le cancer. Il est donc important de se faire dépister au plus tôt en cas de doute afin d’endiguer la progression de la maladie.

Le traitement naturel de l’hémochromatose

En général, l’hémochromatose est traitée au moyen de saignées régulières. En prélevant du sang, on retire des globules rouges chargées en fer et l’organisme va en générer de nouveaux moins chargés, au moins pour un temps.

Mais il est aussi possible de ralentir la progression de la maladie en adoptant quelques habitudes :

  • réduire votre consommation de viande rouge, riche en fer
  • boire du thé qui a un impact positif sur le métabolisme du fer
  • ne pas prendre de vitamine C
  • adopter une alimentation pauvre en fer avec des protéines végétales et des aliments riches en fibres

Toutes ces mesures vous aideront à réduire le taux de fer dans la sang. On le sait maintenant, trop de fer n’est pas bon pour l’organisme. Vous devrez faire des analyses de sang de façon régulière pour suivre l’évolution de la situation.

D'autres articles intéressants sur la Santé :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *