C’est la rentrée

C’est la rentrée

Dans quelques jours, c’est la rentrée des classes. Les filles sont surexcitées, elles vont enfin retrouver leurs copines. Moi je le suis déjà beaucoup moins. L’idée de retrouver le train train quotidien n’a rien de très enthousiasmant après les vacances.

Alors cette année, j’ai décidé de positiver. Plus facile à dire qu’à faire mais le dire, c’est déjà commencer à le faire. C’est important d’imprimer des pensées positives dans son cerveau, de l’habituer à voir les choses autrement.

Les enfants sont à la traîne le matin quand on part à l’école? Aucun problème, je ne hurle pas. Leur rythme n’est pas le mien. Je vais les faire évoluer en douceur pour qu’ils soient plus à l’heure. J’essaye de bannir toute violence verbale ou physique dans mes relations avec eux. Ce n’est pas toujours évident mais cela me semble essentiel.

Monsieur est ronchon le soir quand il rentre? Il a ses soucis et ses contraintes. Ce n’est pas en étant un miroir à son humeur que je vais le faire sourire. J’ai décidé d’être heureuse. Et vous allez voir, le bonheur, c’est contagieux!

Les enfants ne veulent pas aller se coucher? Là encore, je ne crie pas, j’éduque. Je parle avec elles, je leur explique ce qui va se passer si elles ne couchent pas à l’heure habituelle, que le lendemain, le réveil sera plus difficile. On le note sur un papier (c’est notre petit contrat pense bête). Le lendemain matin, le réveil sonne et bien entendu, elles ont du mal à se lever. Je les réveille ne douceur. Quand elles sont bien réveillées, on reparle de tout cela de manière sereine. Je ne leur impose pas ma vision. C’est la vie et leur corps qui leur apprend. Elles ont fait leur propre expérience et moi, j’ai accompagné cela pour leur faire prendre conscience des conséquences. C’est bien plus facile ensuite pour aller se coucher…

D'autres articles intéressants sur mon humeur :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *